Que l’on se contente de l’observer de loin ou que l’on endosse ponctuellement le rôle du facilitateur, on peut ressentir le besoin d’approfondir.

Dans cet article, on vous aide à choisir la formation à la facilitation qu’il vous faut, pour vous permettre d’aller plus loin dans votre approche et la manière dont vous incarnez cette posture. C’est parti, suivez le guide !


Rappel : qu’est-ce que la facilitation ?

Quand on demande à un collectif de définir la facilitation, les individus qui le composent choisissent souvent des mots différents : posture, méthode, outil, technique d’animation…

 Ce qui est intéressant, c’est que toutes les propositions ont généralement un lien (plus ou moins ténu) avec la facilitation.

 En réalité, personne n’a tort ni raison. Il s’agit simplement d’un art auquel il est difficile – un comble, pour une discipline dont le nom évoque quelque chose de facile – de donner une définition figée, tant il y a de manières de le pratiquer.

 Chez YA+K, notre définition de la facilitation est la suivante : nous la considérons comme une pratique destinée à faire cheminer un groupe de personnes vers un but commun, en étant soi-même, en tant que facilitateur, à la fois maître du temps, de l’espace et des dynamiques de groupe. 

 En tant que facilitateurs, notre rôle est d’aider le groupe à travailler efficacement dans une atmosphère agréable et propice à la réflexion collective. 

 Pour cela, nous faisons appel à des méthodes, techniques et outils d’intelligence collective, qui cadrent, structurent et guident le travail du groupe.

À la différence du formateur qui transmet son savoir à une assemblée, nous mettons en place les conditions pour que cette assemblée accouche elle-même de ses idées. Nous la guidons dans sa réflexion, dans la recherche de solutions ou l’atteinte de tout autre objectif qu’elle se fixe.


La facilitation, c’est pour qui ?

La force de la facilitation, c’est qu’elle s’adresse à toutes sortes de profils, dès lors qu’ils jouent un rôle dans l’accompagnement de groupes. 

Salariés, indépendants, professionnels… À partir du moment où ils ont pour mission d’animer, de cadrer, de guider un collectif ou d’en faire émerger une forme d’intelligence collective, ils peuvent se sentir concernés par la facilitation et ressentir le besoin de se former.

Pêle-mêle, une formation facilitation permet : 

  • À un formateur de tester de nouvelles approches pédagogiques, comme la pédagogie active, pour faciliter l’apprentissage ;
  • À un chef de projet de fédérer ses équipes autour d’une vision et d’un objectif communs, mais surtout co-construits ; 
  • À un manager facilitateur de booster la capacité de ses équipes à innover, ou de trouver des solutions à des problèmes complexes ;
  • À un consultant d’embarquer d’une manière peu commune les parties prenantes de ses missions, en adoptant une approche collaborative et participative ;
  • À un facilitateur professionnel (interne ou externe) d’approfondir suffisamment sa pratique de la facilitation pour devenir un partenaire stratégique des équipes et/entreprises qu’il accompagne sur le long terme ;

Ce ne sont que des exemples, la liste est encore longue… Et cela signifie que qui que vous soyez, vous avez une chance de trouver un intérêt à la facilitation !

 
Se former à la facilitation, mode d’emploi

Vous l’aurez compris : suivre une formation facilitation peut être aussi utile à un facilitateur occasionnel qu’à un facilitateur professionnel. Mais pour cela, encore faut-il choisir la bonne formation. 

Chez YA+K, nous partons du principe qu’il n’y a pas de formation facilitation parfaite, mais des modèles d’apprentissage qui répondent à différents besoins, sur des temps plus ou moins longs et dans des conditions particulières.

Si votre objectif est de…  


…Expérimenter des méthodes d’intelligence collective


Sachez que vous n’avez pas nécessairement besoin d’une
longue formation facilitation pour y parvenir.

Parmi nos ressources accessibles en open source, de nombreuses fiches didactiques et concrètes permettent de trouver des idées pour animer un temps collectif : idées d’inclusion et de déclusion, jeux, méthodes et techniques, outils… 

 Peu importe le format d’atelier que vous cherchez à faciliter, vous trouverez forcément votre bonheur, d’autant plus si vous restez dans un rôle de facilitateur occasionnel ou de manager facilitateur.

 Si vous ne le trouvez pas, il existe d’autres bibliothèques du même genre, comme :  

  • SessionLab, qui requiert une certaine maîtrise du vocabulaire lié à la facilitation en anglais
  • L’atelier collaboratif, qui a l’immense avantage (si vous n’êtes pas du tout anglophone) d’être en français ;
  • Ou encore l’annuaire des Liberating Structures, des méthodes permettant d’adresser un certain nombre de problèmes fréquemment rencontrés dans le monde professionnel. 

Côté formation, l’une de celles dispensées sur un temps court (moins de 30h) devrait suffire pour atteindre votre objectif. On pense :

  • Aux formations de 2 ou 3 jours proposées par Formapart, centrées sur un usage en particulier de la facilitation, comme “Bien cadrer son projet” ou “Cadrer ses interventions collaboratives” ;

     

  • Ou à la formation sur 2 jours d’Enactus Organisations, qui permet elle aussi d’apprendre les fondamentaux quand on se destine à un rôle de facilitateur occasionnel.

…Incarner une posture de facilitateur auprès des groupes que vous accompagnez

Vous pouvez envisager une formation plus longue, et c’est précisément pour y répondre que nous avons créé Facilitation City, notre propre formation à la facilitation

Dispensée sur 35 heures – réparties sur 5 jours –, elle permet non seulement de comprendre les grands principes du rôle de facilitateur, mais aussi de découvrir et d’expérimenter un certain nombre d’outils, de méthodes et de techniques au cours des différents modules.

 Un format idéal si vous êtes formateur, facilitateur en devenir, consultant ou manager, et que vous souhaitez vraiment faire évoluer votre posture de manière à intégrer la facilitation à vos problématiques professionnelles. 

Par ailleurs, des formations de durée équivalente permettent également d’approfondir son approche de la facilitation. On pense notamment à celle d’ADN Intelligence collective sur 7 jours dans la Drôme, ou à celle d’Agilinov sur 6 jours à Toulon ou Aix-en-Provence.

…Devenir facilitateur professionnel

Vous pouvez peut-être envisager de suivre une formation encore plus longue et complète, à l’instar : 

  • Ou de la certification dispensée par IAF (International Association of Facilitators), qui permet d’obtenir un titre très reconnu dans le monde anglo-saxon, en passe de le devenir également en France. 

Ces formats requièrent plus d’engagement, mais permettent de professionnaliser encore davantage ses compétences.

…Approfondir un sujet spécifique


Vous devrez opter pour une formation un peu
moins généraliste. Par exemple : 

  • La formation “Faire bouger pour faire apprendre” d’AGO qui porte sur la pédagogie par le mouvement et l’intelligence gestuelle ;
  • Les formations à la facilitation graphique dispensées par YA+K, Codesign-it! ou le Worklab pour acquérir les fondamentaux de la pensée visuelle ;
  • Les évènements sur 4 jours organisés par Art of Hosting pour perfectionner votre maîtrise du leadership participatif ;
  • Le mooc sur la gestion des conflits d’HEC Montréal, si vous estimez que votre pratique de la facilitation nécessite régulièrement d’adresser ce problème  – à ce sujet, notre ressource sur la gestion des comportements difficiles peut sans doute vous intéresser ;  

Ou encore la formation au design thinking proposée par Les Gobelins pour aller plus loin dans l’acquisition de cette méthode.

Si après tout ça, vous ne savez toujours pas quel type de formation à la facilitation choisir, n’hésitez pas à contacter Florent, cofondateur de YA+K, pour convenir d’un rendez-vous téléphonique d’une quinzaine de minutes avec lui. 

Il vous aidera à comprendre votre besoin, et saura vous conseiller LA formation qui vous correspond, le tout dans une démarche objective – promis, nous ne sommes pas là pour vous pousser, quoi qu’il arrive, en direction de nos formations !

Et en attendant… N’hésitez pas à piocher dans nos ressources, et surtout à expérimenter !

Formez-vous à la facilitation

Nous avons construit un parcours d'apprentissage qui a permis à plus de 1000 participants  de développer leur posture de facilitateur ou facilitatrice, en présentiel comme à distance.  La formation rassemble des indépendants, consultants, formateurs, managers et chefs de projets qui souhaitent développer leurs talents d'animation de rencontres collectives. 

Share This