illustration personne avec un point d'interrogation au dessus de la tête

Le jeu a fait l’objet d’études dans de nombreuses disciplines, néanmoins, le jeu reste difficile à définir. Pour définir le jeu, et reconnaître ce qui est un jeu, nous avons besoin de regarder ce qui le caractérise.

  • Le jeu se déroule dans des temps et des espaces spécifiques, qui servent à le distinguer de la vie « normale ».
  • Le jeu est transformateur. Le jeu implique une réalité imaginaire qui diffère de la vie ordinaire.
  • Le jeu suit certaines règles. La triche n’est pas autorisée (sauf indication spécifique dans les règles !)
  • Le jeu est sûr. Le jeu est également relativement sans risque, offrant des situations sûres dans lesquelles l’expérimentation et l’exploration n’ont pas de conséquences graves

👉 DE QUELS TYPES DE JEUX PARLONS-NOUS EN MILIEU PROFESSIONNEL 

 LE SERIOUS GAME OU JEU PÉDAGOGIQUE

Activité qui désigne un jeu dont le but principal est autre que le divertissement. Cette activité combine une intention de type pédagogique, informative ou d’entraînement avec des ressorts ludiques issus du jeu.

Selon la définition du CERIMES, c’est « outil de formation, communication, simulation, en quelque sorte une déclinaison du jeu vidéo au service des professionnels ». 

illustration de plusieurs personnes à une table avec des pictogrammes d'ampoules au dessus de leurs têtes

LA GAMIFICATION

Méthode de conception qui consiste à appliquer des mécanismes de jeu à un processus, une application ou une situation afin d’atteindre des objectifs spécifiques.

Elle vise en priorité à engager l’humain sur la durée, essentiellement pour fidéliser, motiver, former, impliquer, challenger et récompenser.

illustration d'une personne qui gagne des bonus au fur et à mesure qu'elle marche

SERIOUS ESCAPE GAME

Un escape game est un jeu d’énigmes qui se vit en équipe. Les joueurs évoluent généralement dans un lieu clos immersif avec une thématique. Ils doivent résoudre une série de casse-têtes dans un temps imparti pour réussir à s’échapper ou à accomplir une mission.

Lorsqu’on parle de Serious Escape Game, il s’agit donc d’utiliser les mécanismes de l’escape game pour transmettre un message et du contenu “sérieux” aux participants.

Trouver un juste équilibre entre l’aspect ludique et le message “sérieux” n’est pas facile à définir et dépend principalement de là où l’on souhaite porter l’attention des joueurs comme nous le verrons dans la section “Engager par le jeu”.

illustration d'un groupe d'individus dans un bloc qui cherche une solution dans un temps imparti, une flèche indique que la prochaine étape est la clé, une autre flèche indique que l'étape finale est un coffre avec des outils, des connaissances, des conseils, etc...

👉 QUELS SONT LES DIFFÉRENTES TYPOLOGIES DE JEUX ? ET POUR QUELLES FINALITÉS ? 

 

LE JEU ASSOCIATIF

Le jeu associatif est caractérisé par son aspect compétitif où les participants s’affrontent individuellement ou en équipes. Les règles sont claires et définies, et l’objectif principal est souvent de marquer des points ou de remporter la partie. Ce type de jeu est souvent utilisé pour stimuler l’esprit de compétition et favoriser l’engagement des participants. Dans un contexte de formation, le jeu associatif peut être utilisé pour renforcer la motivation des apprenants à travers des défis et des récompenses, tout en encourageant le développement de compétences spécifiques telles que la prise de décision rapide et la résolution de problèmes.

image d'une main tenant des cartes

LE JEU COOPÉRATIF 

Contrairement au jeu associatif, le jeu coopératif met l’accent sur la collaboration et le travail d’équipe. Les participants travaillent ensemble pour atteindre un objectif commun plutôt que de s’affronter les uns contre les autres. Ce type de jeu favorise la communication, la coordination et le partage des responsabilités entre les membres de l’équipe. Dans le contexte de l’entreprise, le jeu coopératif est souvent utilisé pour encourager la collaboration, le leadership partagé et la résolution de problèmes collectifs. Il permet également de renforcer le sentiment d’appartenance à un groupe et de favoriser un environnement d’apprentissage inclusif.

image de plusieurs mains jouant à un jeu

LE JEU RE-CREATIF

Le jeu re-créatif se concentre sur la créativité et l’expression personnelle des participants. Contrairement aux deux autres typologies de jeux, il n’y a pas nécessairement de règles strictes à suivre. Les participants sont encouragés à explorer, expérimenter et créer de manière libre. Ce type de jeu peut prendre diverses formes, telles que des jeux de rôle, des activités artistiques ou des projets de conception. En atelier d’intelligence collective, le jeu re-créatif est utilisé pour stimuler l’imagination, encourager l’innovation et permettre aux apprenants d’explorer de nouvelles idées et perspectives. Il favorise également le développement de compétences créatives et la confiance en soi.

image d'une main qui dessine

Merci à Chloé Di Cintio et Claire Servel pour le récit de l’histoire des jeux coopératif ! 

 

👉 COMMENT PRÉSENTER UN JEU DANS UN MILIEU PROFESSIONNEL ?

Présenter un jeu dans un environnement professionnel peut être délicat, surtout si certains participants ont des réticences ou des préjugés à ce sujet. Voici quelques conseils pour introduire un jeu de manière efficace et convaincante lors d’un atelier en entreprise :

#1. Mettre en avant les objectifs : Avant de présenter le jeu, expliquez clairement les objectifs visés. Mettez en évidence comment le jeu contribuera à atteindre ces objectifs, tels que renforcer l’esprit d’équipe, favoriser la créativité ou améliorer la communication. Les participants seront plus enclins à participer s’ils comprennent le lien entre le jeu et les résultats attendus.

#2. Expliquer les bénéfices concrets : Mettez en avant les bénéfices concrets que les participants peuvent tirer du jeu, tels que le renforcement des compétences interpersonnelles, la découverte de nouvelles perspectives ou la résolution de problèmes complexes. Le jeu est un excellent outil de développement des compétences car il met en pratique les 4 piliers d’apprentissage de Stanislas Dehaene, psychologue cognitiviste et neuroscientifique : 

1. L’attention

2. L’engagement actif

3. Le retour d’information

4. La consolidation des acquis

illustration de deux yeux ouverts
illustration d'une main levée
illustration de deux bulles de conversations
illustration d'un pouce levé en l'air

En résumé : Je suis attentif – Je m’exerce – Je profite de mes erreurs pour progresser – Je répète. 

Et quoi de mieux que le jeu pour capter l’attention des participants, les engager activement, leur permettre de s’exercer en ayant un retour direct sur leurs actions et de rejouer l’action dans un temps court pour progresser concrètement ?

#3 Encourager la participation volontaire : Assurez-vous que la participation au jeu est volontaire et que les participants ne se sentent pas obligés de participer s’ils ne le souhaitent pas. Créez un environnement inclusif où chacun se sent libre de s’exprimer et de contribuer à sa manière.

#4. Souligner l’aspect professionnel : Insistez sur le fait que la séquence proposée a été conçue spécifiquement pour un contexte professionnel. Si vous sentez encore quelques freins, vous pouvez essayer de remplacer le mot “jeu” par : “séquence”, “atelier”, “exercice”, “outil”, “activité”, etc.

 

ENGAGER PAR LE JEU 

👉 QUELLES SONT LES QUESTIONS À SE POSER POUR CONSTRUIRE UN SERIOUS GAME “WAHOO” ?

1. Quels sont les objectifs pédagogiques que nous souhaitons atteindre ? 

Ils doivent êtres clairs et atteignables. Pour cela vous devez vérifier que votre objectif :

Porte sur un comportement observable

A un critère de réussite défini

Est mesurable

illustration d'une personne avec une loupe
illustration d'une cible
Illustration d'une balance

Un objectif pédagogique qui commence par “Les participants auront découverts que…” ou “Auront pris conscience de …” ce n’est pas tout à fait mesurable ; )

Pour vous aider vous pouvez formuler votre objectif ainsi “A la fin du jeu les participants seront capable de”

  • Quel est le contexte dans lequel va s’intégrer ce serious game et quelle est sa cible ?

  • A quel endroit dois-je porter l’attention des participants pour qu’ils apprennent et se développent ? 

> Un joli exemple pour mieux comprendre cette notion : Je ne retiens pas les réponses du Trivial Poursuit car mon attention est portée sur le gain de camembert. A l’inverse au Time’s up, je me concentre sur la mémorisation des mots à devenir car je vais les utiliser à chaque manche. 

> Cela nous amène à réfléchir sur la pertinence d’un escape game pour apprendre ! On est d’accord que l’on porte notre attention sur le code et le chrono surtout ?! 

  • Quelle est la cohérence ludo-pédago-narrative que je construis ? 

Il s’agit d’accorder la mécanique de jeu et le fond, ou pour reprendre la citation de Brenda Romero : “The Mechanic is the Message” 

Par exemple si je crée un jeu pour comprendre le fonctionnement de la bourse, proposer uniquement un quizz ne serait peut-être pas le plus pertinent d’un point de vue pédagogique. En revanche il serait intéressant que les joueurs manipulent de l’argent physique et qu’ils soient amenés à faire des choix d’achat-vente dans un temps limité en fonction de la valeur fluctuante d’objets à leur disposition.

De même lorsque nous avons conçu notre jeu On s’la raconte pour parler de structuration de récit en vue d’une prise de parole en public, il était évident qu’une des séquences du jeu consisterait à proposer aux joueurs de s’exprimer à l’oral à travers un pitch rapide.

 

Merci à Suzon Beaussant pour cette riche conférence ! 

 

👉 COMMENT FACILITER L’ANCRAGE DES APPRENTISSAGES ?

illustration de deux personnes qui discutent

Ce qui distingue un serious game d’un jeu classique c’est d’accompagner le temps de jeu d’une séquence de prise de hauteur et d’ancrage. Pour cela, voici quelques exemples de questions que nous aimons beaucoup utiliser pour aider le groupe à verbaliser ce qu’il a appris ou produit au cours de la séquence :

  • Comment c’était pour vous ? 
  • Quelle est la chose la plus importante que vous ayez découverte, apprise ? 
  • Quelles sont les idées qui émergent ? 
  • Qu’est-ce-que cela vous donne envie de faire ? 
  • Quelles sont les actions que cela vous donne envie de réaliser ? 

 

Vous pouvez bien sûr personnaliser ces questions en fonction des objectifs pédagogiques de votre séquence.

👉 COMMENT MESURER L’IMPACT DE SON JEU PÉDAGOGIQUE ?

Proposer un jeu pédagogique à un groupe nécessite de penser à l’introduction de celui-ci afin d’en présenter clairement les objectifs et de prévoir un temps de prise de hauteur pour ancrer les apprentissages. 

De plus l’utilisation d’un jeu pédagogique peut s’intégrer très facilement dans une séquence plus large de facilitation ou de formation.

 

Nous vous proposons donc de retrouver ci-dessous les liens directs vers nos articles sur : 

> La mesure d’impact en facilitation

> La mesure d’impact en formation

 

Vous y trouverez toutes les clés applicables également à la mesure d’impact d’un jeu pédagogique.

 

ET DEMAIN ? 

 

👉 QUELS SONT LES ENJEUX SOCIÉTAUX QUI APPELLENT À LA GAMIFICATION ? 

"high five" avec le titre " EMBARQUER ET VALORISER LES COLLABORATEURS"
illustration d'une oreille à l'écoute des risques avec le titre "SENSIBILISER UN PUBLIC CIBLE POUR UN PASSAGE A L'ACTION"
illustration de plusieurs mains se levant ensemble avec le titre "ENGAGER LES APPRENANTS"
  • L’onboarding et l’outboarding des collaborateurs 
  • La reconnaissance au travail 
  • Les modes de travail plus collaboratifs
  • La transition écologique 
  • Les nouvelles vulnérabilités
  • Développer les compétences des collaborateurs 
  • Apprendre à agir, s’adapter et collaborer

👉 COMMENT SE FORMER À L’USAGE DES JEUX EN MILIEU PRO ?

Il existe beaucoup de formations autour de la ludopédagogie.

Chez YA+K nous en avons testées deux :

image d'une table avec les outils d'une formation

#1 Formation Serious Game Design Intermédiaire proposée par Aurélien Lefrançois-Fidaly

Cette formation très riche permet de confronter sa pratique à celles d’autres créateurs et créatrices de jeux pédagogique, formatrices, designers et responsables pédagogiques engagées. Il existe le niveau début et intermédiaire qui est celui qu’a suivi Gaëlle notre Serious Game Designer.

 

Si l’on devait retenir 2 méthodes clés qui l’ont marqué ça serait :

👉 “Ten Things Every Game Needs” – de Mark Rosewater

Pour passer en revue les indispensables que tout bon jeu doit avoir.

👉Le modèle MDA (Mechanics, Dynamics, Aesthetics) tiré de l’article “MDA: A Formal Approach to Game Design and Game Research”, publié par Robin Hunicke, Marc LeBlanc et Robert Zubek en 2004.

Pour décomposer son serious game en réfléchissant aux émotions et ressentis que l’on souhaite provoquer chez le joueur.

photo Thiagi

#2 Formation Jeux cadres proposée par Mieux Apprendre

Le concept de jeux-cadres a été développé par Sivasailam Thiagarajan (alias Thiagi), spécialiste Indien d’activités interactives vivant aux États-Unis. Ces “jeux” sont des méthodes, des règles vides de contenu et qui demandent peu de matériel. Ainsi, elles sont appropriables par tout le monde : une manager, un professeur, en famille… Maylis, directrice artistique de YA+K, après s’être formée deux jours auprès de Marion Chabreuil, a rempli sa boîte à outils pour animer des ateliers encore plus engageants.

Deux méthodes qui ont été marquantes : 

👉 La Cadène 

Pour résoudre un problème complexe en collectif  en répartissant les règles 

👉 Les enveloppes

Pour poser de multiples questions à faire tourner et obtenir des réponses individuelles. Une bonne méthode pour les grands groupes !

image de la formation faites vos jeux

#3 Chez YA+K avec la formation Faites vos jeux ! 

👉 QUELLES QUESTIONS ÉMERGENT ?

Quelques questions philosophiques qui ont émergé suite au salon et qui nous trottent dans la tête : 

  • Quelle place a l’adversaire dans un jeu ? 
  • Avons-nous besoin de nous inventer des ennemis pour être stimulés par le jeu ? 
  • Quel est notre rapport à la compétition ? 
  • Comment concevoir un serious game en prenant en compte l’adaptabilité pédagogique ? 
  • Comment promouvoir le jeu en entreprise sans que cela devienne une réponse à tout ? 

 

Rendez-vous dans un prochain article pour aborder ces sujets 😉

image de l'évènement Ludinord Pro

Vous accompagner dans la conception

de votre expérience apprenante impactante  

Share This