Comment réussir à évaluer l’efficacité réelle d’une formation sur le quotidien des apprenants ? Voilà une question à laquelle tout formateur devrait logiquement consacrer une bonne partie de son énergie ! 

En réalité, force est de constater que dans de nombreux cas, le processus d’évaluation d’une formation prend fin à l’envoi du traditionnel questionnaire de satisfaction à chaud. Il permet bien sûr de collecter le ressenti des participants sur la formation, d’en évaluer l’utilité à chaud pour eux. Il est cependant loin d’être suffisant si votre intention est d’évaluer l’application des compétences acquises dans un cadre professionnel, et les résultats nouveaux que les apprenants atteignent grâce à elles. 

Un modèle d’évaluation en 4 étapes a pourtant été élaboré par Donald Kirkpatrick dans les années 50. Actualisé en 2010, ce modèle d’évaluation fait encore aujourd’hui office de référence. 

Dans cet article, nous vous proposons une synthèse de ce modèle en 4 étapes, avec à l’appui une proposition d’application concrète, basée sur le modèle d’évaluation utilisé par YA+K pour sa formation à la facilitation.

 

Formation formateur évaluation des impacts en formation infographie

Formation formateur évaluation des réactions

Niveau 1 : l’évaluation des réactions

Le premier niveau d’analyse du modèle de Kirkpatrick correspond précisément à la mesure de la satisfaction à chaud. Vous vous attachez ici à collecter les ressentis à chaud des participants. 

Cette mesure de satisfaction peut classiquement être réalisée au moyen d’un questionnaire, auxquels les participants répondent en fin de formation ou dans les jours qui suivent. 

Si cette étape est globalement bien maîtrisée, il reste important de suivre quelques bonnes pratiques :

  • Invitez les participants à répondre au questionnaire avant de quitter la formation pour éviter les déperditions dans les taux de réponse ;
  • Raisonnez en relatif plutôt qu’en valeur absolue sur la note de satisfaction : les notes moyennes attribuées sont variables d’une entreprise à une autre ;
  • Mêlez questions quantitatives et qualitatives de manière à pouvoir comparer différentes sessions entre elles (questions quantitatives) tout en récoltant des verbatims précieux (questions qualitatives)

Exemple de technique pédagogique et cas d’application :

Dans le cadre des formations à la facilitation que nous proposons (3 à 5 jours), voici quelques exemples de questions que nous avons pour habitude de poser sur ce premier niveau : 

  • Quelle est votre satisfaction globale de la formation ? (note de 1 à 5) // Quels sont pour vous les points forts principaux de cette formation, et ses points faibles ? (paragraphe)
  • À quel point seriez-vous prêt à recommander cette formation à un pair ? (note de 1 à 10) // Sur le sujet de la recommandation : pouvez-vous nous en expliquer les raisons ? (paragraphe)
  • Comment évaluez-vous la qualité des modalités pédagogiques proposées (note de 1 à 5) // Pourriez-vous en particulier nous apporter quelques éléments de feedback sur les modalités pédagogiques à plus forte valeur ajoutée pour vous, et à l’inverse celles qui ont été les moins sources de création de valeur pour vous ? (paragraphe)
  • Comment évaluez-vous la qualité des formateurs ? (note de 1 à 5) // Pourriez-vous nous apporter quelques éléments de feedback sur ce que vous avez particulièrement apprécié dans la posture des formateurs, ou à l’inverse ce qui vous a manqué, les améliorations pouvant être apportées à vos yeux ? (paragraphe)
  • Comment envisagez-vous de mettre en pratique ce que vous avez appris au cours de cette formation ? (paragraphe)
  • A vos yeux, quelles améliorations pourrions-nous apporter à cette formation ? 

yak-formation-formateur-facilitateur-apprentissage
Formation formateur évaluation des apprentissages

Niveau 2 : l’évaluation des apprentissages

Le second niveau d’analyse du modèle de Kirkpatrick a pour objectif d’évaluer l’acquisition des compétences visées par la formation. 

Réalisé par exemple sous forme de questionnaire ou au travers d’un échange entre le formateur et l’apprenant, ce second niveau est réalisé quelques semaines ou mois après la formation, en fonction de la durée prévue d’ancrage des compétences. 

Pour pouvoir réussir cette seconde dimension d’évaluation, il est primordial que vous ayez très clairement défini les objectifs pédagogiques de votre formation, qui détaillent les compétences visées par la formation. 

Veillez également à définir l’échéance au terme de laquelle vous souhaitez mener ce questionnement à froid : il dépend directement de la complexité des compétences visées par la formation. En général, de 1 à 6 mois après la formation.

Exemples de questions : Formation à la facilitation YA+K

  • Pensez-vous maîtriser les compétences en facilitation que vous souhaitiez acquérir ? (note de 1 à 5)
  • Quelles compétences estimez-vous avoir en particulier acquises et/ ou développées au cours de cette formation ? (paragraphe)
  • Qu’est-ce qui a favorisé chez vous la consolidation des apprentissages suite à la formation ? (paragraphe)
  • A l’inverse, qu’est-ce qui a freiné ou entravé chez vous le processus de consolidation des apprentissages ? (paragraphe)
  • Qu’est-ce qui, aujourd’hui, vous pose encore difficulté ? (paragraphe)
  • Sur quels sujets ressentez-vous encore un besoin d’accompagnement / de renfort ? (paragraphe)

Formation formateur évaluation des apprentissages

Niveau 3 : l’évaluation des transferts

Ce troisième niveau d’analyse permet d’évaluer l’utilisation des compétences développées par les apprenants dans leur contexte professionnel. 

Vous partez ici à la recherche de cas d’application concrets par les apprenants. Vous chercherez également à identifier les leviers d’application des compétences acquises, et à l’inverse les freins persistant. 

Ce troisième niveau vous invite avant tout à la formulation de questions ouvertes et réflexives. 

Vous pouvez envoyer ces questions dans le même questionnaire que les questions liées à l’apprentissage, ou les poser à l’oral lors d’échanges avec un apprenant.

Exemples de questions : Formation à la facilitation YA+K

  • Avez-vous l’impression de pouvoir appliquer ce que vous avez appris dans votre travail, et pourquoi ?
  • Dans quelles situations avez-vous mobilisé les compétences au cours de la formation ? 
  • Quel est le plus grand changement que vous ayez remarqué dans votre travail jusqu’à présent avec ces nouvelles compétences en facilitation ?
  • Qu’est-ce qui, dans votre environnement de travail, contribue positivement à l’utilisation de  ces compétences de facilitation ? 
  • Qu’est-ce qui à l’inverse freine, bloque l’utilisation de ces compétences nouvelles dans votre environnement de travail ?

Formation formateur évaluation des résultats

Niveau 4 : l’évaluation des résultats

Dans ce quatrième et dernier niveau d’évaluation du modèle de Kirkpatrick, vous évaluez les résultats que la formation a contribué à permettre d’atteindre. 

Dans les 3 premiers niveaux, vos questions sont tournées vers l’apprenant. A l’inverse, vous vous intéressez ici à l’impact de la formation sur l’organisation dans laquelle l’apprenant travaille. 

Vous vous adressez ici non pas à l’apprenant, mais au commanditaire de la formation : un manager, un référent développement de compétences. 

Le succès de cette dernière étape repose sur l’identification d’indicateurs clés de succès. Ils peuvent être de nature opérationnelle, organisationnelle, humaine, managériale. Nous vous invitons à mener ce travail en amont de la formation, en interrogeant votre commanditaire sur les résultats attendus de la formation. Mettez un point d’honneur à définir les indicateurs les plus objectivables possibles.

Exemples de questions : Formation à la facilitation YA+K

  • Selon vous, dans quelle mesure les réunions et ateliers animés par des facilitateurs ayant pris part à la formation ont-ils gagné en efficacité ? (note de 1 à 5) // Pouvez-vous préciser ce qui motive la note attribuée ? 
  • Comment évaluez-vous le niveau d’implication des participants à ces réunions, par rapport à celui que vous pouviez observer avant la formation ? 
  • Comment évaluez-vous la capacité des participants formés à se focaliser sur l’intention et les objectifs plutôt que sur la solution au cours de la phase de cadrage de la demande ? (note de 1 à 5)
  • Comment évaluez vous le gain de temps atteint par les participants au cours des phases de qualification et de conception ? (note de 1 à 5) // Pouvez-vous préciser ce qui motive la note attribuée ? 
  • Y a-t-il d’autres résultats, impacts auxquels vous ne vous attendiez pas et que vous pouvez observer au terme de cette formation ?

Conclusion

En tant que formateur, les bénéfices attendus de l’application de ce processus sont nombreux : 

  • Vous pourrez faire évoluer vos formations de façon beaucoup plus pertinente, en bénéficiant d’un niveau d’analyse bien plus poussé
  • Dans le cas de formations répétées, vous vous sentirez de plus en plus connectés aux enjeux réels et opérationnels des participants, et gagnerez ainsi en impact et en finesse dans votre posture
  • Si vous exercez en tant qu’indépendant, ce processus vous nourrira énormément lors des phases d’avant-vente, et vous gagnerez plus aisément la confiance de vos partenaires par la finesse des questions que vous poserez.

L’application de ce modèle vous demandera de faire preuve d’anticipation, en particulier au cours de la phase de cadrage du besoin, et d’organisation : nous vous invitons à définir le plus tôt possible le processus d’évaluation que vous suivrez dans le temps !

 

Formez-vous au métier de formateur

Si vous souhaitez exercer le métier de formateur, nous avons construit une formation par l'action qui vous permettra de :

  • Construire votre projet de formation de A à Z
  • Expérimenter et développer une posture de formateur facilitateur d'apprentissage
  • Acquérir une palette de compétences pédagogiques favorisant un apprentissage efficace
  • Faire reconnaître vos compétences grâce à la certification 

Share This