Vendredi 1er avril, Marion était au 7ème congrès international de l’intelligence collective à Lyon, organisé par l’association Visions Collectives (gros big up à toute l’équipe organisatrice !). Pour chaque inspiration ou nouvelle découverte, elle s’est posée la question : “À quelle question cela répond-il ?” (spéciale cace-dédi à Jean-Michel Cornu qui lui a enseigné cette approche de restitution). Elle vous partage sa récolte personnelle, non exhaustive bien sûr !  Nous vous souhaitons d’être aussi inspiré.e qu’elle.

L’individu (au coeur du collectif)

Comment évaluer sa capacité individuelle à travailler en intelligence collective ? 

#Si je ne fais pas de l’intelligence collective un travail sur soi, alors je limite la capacité d’intelligence collective du groupe/de l’équipe. 

👉 Les 4 compétences essentielles à l’échelle de l’individu qui permettent l’intelligence collective, d’après Elisabeth Falcone et Jean-François Thiriet :

  • Confiance : passer de la confiance aveugle à la confiance construite
  • Capacité à s’affirmer dans le respect de soi et de l’autre (capacité à dire NON, STOP et ATTENDS)
  • Être soi : faire le poids et être à la hauteur
  • Soutien mutuel : capacité à créer un équilibre qui est bon pour soi et pour l’autre (cette dernière compétence intègre les 3 autres)

Le metowe index est un questionnaire gratuit qui permet d’évaluer sa capacité individuelle à travailler en intelligence collective. 

👉 Les cartes “Libérez votre potentiel” d’Edith Daudet : lien vers le podcast + lien vers les cartes. Le jeu de cartes vous amène rapidement à prendre conscience des forces et points de vigilance du groupe et de ses membres.

Comment prendre soin de ses collègues au quotidien ? 

👉 Avec l’application smartphoneSecret Friend” créée par l’entreprise Andralude, et qui reprend le principe de l’ange gardien : chaque personne dans l’équipe est l’ange de quelqu’un d’autre, et chaque personne est elle-même choyée par un ange. L’application permet d’envoyer des messages d’encouragement et des signes de reconnaissance à la personne dont on est l’ange.

Accompagner la transition vers le monde de demain

Comment accompagner un projet de transition sur un territoire ? 

👉 Les 12 étapes d’un projet de transition d’après Rob Hopkins et le mouvement des Villes en Transition

📖 Livre Le pouvoir d’agir ensemble, ici et maintenant, de Rob Hopkins et Lionel Astruc.

Comment construire une représentation collective  d’un écosystème de projets pour  accélérer l’action ? 

👉 L’outil “map in action” : la carte qui connecte les ressources et simplifie l’action. map in action associe outils de cartographie et outils de gestion de projet, pour animer un écosystème, conçevoir et piloter l’action. On commence par placer les acteurs et les ressources sur la carte. Puis on cartographie les liens entre les projets et les acteurs/ressources. Puis on peut définir des actions à mener par chacun des projets/acteurs.

Quelles sont  les conditions de succès assurant  la gestion durable  et solidaire des ressources naturelles par des communautés autogérées ? 

👉 Les 8 principes du design “prosocial” créés par Elinor Ostrom (présentés par Fleur Mathet – je n’ai pas participé à l’atelier, mais j’ai envie d’en savoir plus ;))

Comment créer un débat sur un sujet prospectif dont on n’a pas envie de parler ? 

👉 Utiliser le Design Fiction : projeter les participants dans un scénario en 2032 (projection à 10 ans pour que ça reste concret). Les inviter à devenir journalistes de solution et à écrire un article sur le média fictif depuisdemain.fr pour décrire ce qui se passe dans ce monde.

Exemple de design fiction pour sensibiliser aux risques des postures de travail : Emma 2030

Autres

Comment poser un cadre de coopération léger et rapide en début de réunion ? 

👉 A la manière de Jean-François Thiriet qui nous a proposé ces 4 règles en moins de deux minutes, à l’oral : 

  • Invitation : “sentez-vous libre de participer ou pas, tout est invitation”
  • Bienveillance : on est là pour s’aider à progresser”
  • Co-responsabilité : “Ca dépend aussi de VOUS”
  • Confidentialité : “ce qui se passe dans cette salle reste dans cette salle”

Comment développer l’entraide dans un groupe et aider des personnes à avancer sur leur problématique avec l’aide de leurs pairs ?  

👉 La méthode Mastermind, une alternative au codéveloppement.

Comment faciliter les connexions entre les gens lors d’un événement rassemblant beaucoup de personnes ? 

👉 Au Bon Coin des Rencontres : le mur des petites annonces (en mode “filet de pêche”) : “Une envie, un rêve de rencontre, un besoin : tu es au bon endroit !”

👉 Le “coin des défis” : “Choisis un défi comme prétexte pour faire des rencontres” 

👉 Mettre en place un “carnet de rencontres” (alternative au Bingo Géant) : “fais se rencontrer 2 personnes que tu connais et qui ne se connaissent pas. Fais-les signer ton carnet de rencontres. Celui qui aura fait se rencontrer le plus de binômes remportera le grand défi des connexions”

👉 Le Bonjour du Poisson : une autre façon d’engager la conversation : “Choisis un poisson et porte-le en évidence. Pars à la rencontre de ceux qui ont le même”

👉 La Fresque d’Au-revoir : “Offrez-nous un souvenir de votre journée ! Laissez libre cours à votre créativité”

Toutes ces idées ont été proposées par une équipe d’étudiants du DUIC (diplôme universitaire d’intelligence collective) de l’Université de Cergy-Pontoise.

Comment animer un kick-off projet de manière 100% ludique et 100% scénarisée ? 

👉 Avec le jeu Chaos Fertile (chaosfertile.fr) : un jeu de plateau contre la montre où les porteurs de projets coopèrent pour concrétiser leurs rêves. Pour 3 à 6 joueurs. Durée : 120 min. Le jeu se joue en 3 phases : 

  • Phase 1 – L’esprit du Rêve : pour construire le rêve partagé à travers un jeu d’images (photolangage)
  • Phase 2 – L’espace de la Création : Quels chemins allez-vous emprunter pour passer du rêve à la réalité ? Structurez votre projet : posez-vous les questions essentielles et formulez des options de réponse.
  • Phase 3 – Le temps de l’Action : pour construire le plan d’action et identifier les référents pour chaque action

Jeu en précommande (72€ au lieu de 82 €) 

Comment animer une table ronde vivante et inspirant en intelligence collective ? 

👉 A la manière de Sandrine Touitou, qui m’a impressionnée dans l’animation de la table ronde “Entre whaou et crash, quel regard réaliste porter sur l’intelligence collective dans les organisations ?”. Voici ses bonnes pratiques qui m’ont inspirée :

  • En introduction, présenter une intention super claire : Pourquoi ce thème ?
  • Proposer un temps de centrage (mini-méditation sur le souffle)
  • Créer un temps de connexion au sujet : par deux, nous avons partagé sur “Pourquoi j’ai été attirée par ce thème ? Qu’est-ce-qui a fait écho avec ma pratique, mon quotidien ? Puis quelques personnes ont partagé en plénière ce qui était ressorti de leur échange à deux.
  • Poser des questions puissantes qui amènent les témoins à raconter des histoires et des exemples concrets (#puissance du storytelling) : “Quel a été votre premier contact avec l’IC ? Quel a été le déclencheur pour travailler en IC dans votre structure ? Pouvez-vous nous partager quelques expériences concrètes de “whaou”? Quels sont les ingrédients qui ont rendu cela possible ? Et les crashs ? Malgré ces crashs, qu’est-ce-qui vous maintient motivé ? Qu’est-ce-qui fait que vous n’abandonnez pas ?…”
  • En tant qu’animatrice : ne pas hésiter à prendre des grandes respirations entre les questions.
  • Organiser un temps de synthèse/récolte : par 4, nous avons partagé sur : “D’après les témoignages que nous venons d’entendre et d’après ma propre expérience, quelles sont les conditions qui favorisent les “whaou” et quels sont les points de vigilance pour éviter les crash (ou en tout cas, mieux les accueillir) ? Puis récolte de mots clés en plénière en mode “pop-corn” avec deux participantes volontaires qui ont pris des notes sur un paperboard (#impliquer les participants)
  • Inviter les intervenants à réagir face à cette récolte.
  • Offrir un temps de déclusion : “Qu’est-ce-que cela m’a inspiré ? Et quel serait mon premier pas ?” – Réflexion individuelle et quelques partages en plénière.

Comment solliciter l’intelligence du corps (ou intelligence somatique) pour travailler en intelligence collective ? 

👉 Proposer des “exercices corporels” pour ancrer les compétences individuelles de l’intelligence collective (cf. Atelier de Elisabeth Falcone et Jean-François Thiriet)

  • Exemple : Pour apprendre la confiance construite : par deux : une personne se laisse tomber en avant et est retenue par son partenaire. Puis on inverse les rôles. Avec débriefing : “Comment je me suis sentie ? Est-ce-que c’était facile ? Difficile pour moi ? Qu’est-ce-que ça m’invite à travailler ? Comment ça se manifeste dans les collectifs auxquels j’appartiens ?

👉 Le modèle DIAMOND du consulting génératif créé par Robert Dilts, qui sollicite de multiples intelligences, dont l’intelligence somatique.

Voir le replay d’une conférence de Robert Dilts sur le Consulting Génératif

📖 Livre Le consulting génératif, de Robert Brian Dilts, Colette Normandeau et Kathrin Wyss

 

Comment faire une déclusion avec un très grand groupe ? 

👉 La chaîne humaine : chacun se connecte à deux autres personnes jusqu’à ce que tout le monde soit relié !

Si vous avez encore soif d’apprendre, nous vous recommandons vivement la lecture de cet article, où vous retrouverez nos outils préférés pour réussir vos réunions d’équipe. 

Formez-vous avec nous !

Facilitation city, un parcours d’apprentissage dédié aux facilitateurs du collectif

Share This