Picto pages ressources - outils methodes - Interviews appréciatives - YA+K

ECOCYLE PLANNING

facilitation-parallaxe

L’Ecocycle planning est une méthode qui utilise la métaphore du vivant pour dresser un état des lieux de l’ensemble des activités d’une personne, d’une équipe ou d’une organisation. Cette méthode fait partie des “Liberating Structures” de Keith McCandless & Henri Lipmanowicz.

Infos pratiques de la fiche L’Écocycle planning

picto horloge page ressources - fiches outils - Interviews appréciatives - YA+K

1h30

picto personnage page ressources - fiches outils -Interviews appréciatives -YA+K

4 à 16 participants

 

picto orange page ressources - fiches outils - Interviews appréciatives - YA+K

1 canevas Ecocycle par personne et 1 canevas Ecocycle affiché au mur, stylos, Post-it

IDÉAL POUR :

– Dresser un état des lieux des activités de l’équipe
– Sélectionner, prioriser et planifier les activités de l’équipe
– Avoir une vue d’ensemble de toutes les activités de l’équipe et une meilleure connaissance des activités de tous les membres
– Identifier les gaspillages et les goulots d’étranglement qui affaiblissent la performance de l’équipe et les opportunités de libérer des ressources

ANIMATION PAS À PAS

Installez la salle avec 1 canevas Ecocycle affiché au mur et des chaises par groupe de 4.

ÉTAPE 1

Présentez le principe de l’Ecocycle et les 4 phases de développement qui s’inspirent du cycle du vivant : gestation, naissance, maturité, et destruction créatrice. Donnez un canevas Ecocycle vierge à chaque participant (ou invitez les participants à reproduire l’Ecocyle sur une feuille A4 ou A3).
Gestation : La graine dans le sol attend de germer
=> les projets/activités en incubation, encore au stade de l’idée ou de l’envie.
Naissance : La graine germe et devient une jeune pousse si le sol est suffisamment fertile, et si elle a suffisamment de soleil, d’eau, de minéraux et de soin pour grandir.
=> les projets/activités nouveaux, ceux qui sont en phase de démarrage et auxquels on a consacré suffisamment de temps et d’énergie pour qu’ils passent de l’idée à la réalité.
Maturité : La jeune pousse devient alors une plante qui porte des fruits et/ou produit de nouvelles graines qui se dispersent.
=> les projets/activités “qui tournent” et qui produisent de la valeur, des résultats, voire même qui donnent naissance à d’autres projets similaires.
Destruction créative : La plante finit par faner et mourir pour devenir du compost, c’est-à-dire de l’énergie pour de futures nouvelles plantes ! 😉
=> les projets/activités qui se terminent, qu’on arrête, soit parce qu’on a atteint l’objectif, soit parce que le projet n’a pas fonctionné comme on l’aurait souhaité et on y met fin pour laisser de la place à d’autres initiatives.

Présentez également les pièges dans lesquels certaines activités peuvent “rester coincées” et donc ne pas évoluer vers les autres stades :
Le piège de la pauvreté : il contient les activités qui ne reçoivent pas l’énergie et le temps dont elles ont besoin pour devenir quelque chose de précieux.
Le piège de la rigidité : il contient les activités qui nous coûtent de l’énergie et du temps alors qu’elles n’apportent plus beaucoup de valeur.

ÉTAPE 2

Demandez aux participants d’inventorier les activités de l’équipe de manière individuelle : « Pour votre groupe de travail (par exemple : département, fonction ou entreprise entière), faites une liste de toutes les activités (projets, initiatives) qui occupent votre temps. » – 5 min

ÉTAPE 3

Invitez-les à former des groupes de quatre pour déterminer le placement de chaque activité dans l’Ecocycle et se mettre d’accord sur un Ecocycle commun. 15 min.

ÉTAPE 4

Puis, demandez à chaque groupe de noter leurs activités sur des Post-it et de placer tous ensemble tous leurs Post-it sur le grand Ecocycle planning affiché au mur. 15 min.

ÉTAPE 5

Demandez à chaque groupe de reculer et d’assimiler l’ensemble du placement des activités. Demandez aux participants de concentrer leur attention sur toutes les activités où il y a un consensus de placement. Demandez, « Quelles activités devons-nous absolument supprimer ou arrêter pour pouvoir aller de l’avant ? Quelles activités devons-nous étendre pour progresser? » 15 min.

ÉTAPE 6

En petits groupes, pour chaque activité qui doit être arrêtée (les activités qui sont dans le Piège de Rigidité), déterminez la première étape nécessaire. 10 min (ou plus selon le nombre d’activités et de groupes)

ÉTAPE 7

En petits groupes, pour chaque activité qui a besoin de démarrer ou d’obtenir plus de ressources (les activités dans le Piège de Pauvreté), déterminez la première étape. 10 min (ou plus comme ci-dessus).

ÉTAPE 8

Enfin, demandez à tous les groupes de se concentrer sur toutes les activités pour lesquelles il n’y a aucun consensus. Faites un tour rapide de conversation pour comprendre les différences de placement. Quand cela est possible, déterminez la première étape pour traiter chacune de ces activités. 10 min.

Variante

L’Ecocycle peut être utilisé à titre individuel pour faire le point sur l’ensemble des activités et des projets sur lesquels une personne travaille au quotidien.

Outils gratuits-YA+K -formation-et-facilitation-entreprise-moke-up-méthodes-facilitation

Fiche L'Écocycle planning

Partager cette fiche :

Vous souhaitez vous former à la Facilitation

Share This